Les Droits du piéton et les problèmes d'accessibilité, de facilité de circulation et de sécurité qu'il rencontre dans le Trégor en zones urbaines ou rurales (région de Lannion Côtes d'Armor)

17 octobre 2020

Bilan de cette 1ère quinzaine d'octobre

A Lannion, l'association a été invitée à participer à 2 rencontres de concertation : 

  • Allée verte : présentation du projet dont la 1ère tranche est visible sur le terrain (Av. E. Renan), principalement pour évaluer les effets des futures modifications sur la circulation automobile. Les travaux doivent démarrer dans les mois à venir.

Cette ancestrale rupture de continuité du trottoir va disparaître 

  • Aménagement des quais : présentation d'une esquisse du projet ayant pour fil conducteur le Léguer. Il s'agirait de faire la part belle aux circulations piétonnes et cyclistes tout en créant différents aménagements (de balades, rencontres, jeux...), différents panoramas et points de vues mettant en valeur le fleuve et ses berges. La concertation était proposée à 40 citoyens ou représentants d'associations sous la forme d'ateliers, 1ère étape d'un processus qui demandera plusieurs années avant réalisation. Globalement, tous les participants ont trouvé le projet séduisant.    

A Lannion encore, c'est aussi cet aménagement permettant enfin de garantir le libre accès au trottoir de Hent Trorozeg pour accéder à l'hôpital. Nous avions déposé une demande en ce sens en mai dernier : la question se posait depuis longtemps, des aménagements étaient plus ou moins envisagés, mais...   

 

A Ploulec'h

        A proximité de Kerissy, la D 38 , très fréquentée de et vers Ploumilliau, comporte sur moins de 200m un tronçon dangereux pour piétons (scolaires prenant le car par exemple) et les cyclistes reliant Ploulec'h à Ploumilliau, devenus piétons pour traverser la D 786. Nous avons relayé des demandes d'usagers et repris contact avec la mairie qui tente de nouvelles démarches auprès du Département. Dans le passé, le maire  avait demandé une limitation à 50 km/h : c'est une limitation à 70 qui fut "concédée", parfaitement inutile à 200m d'un stop. Parallèlement, l'association est également en train d'engager des démarches auprès du Département, avec des propositions d'aménagement afin d'offrir une meilleure sécurité aux piétons en ce lieu qui cumule vitesse, flux automobile venant de 3 directions dont 1 avec une visibilité restreinte et 1 sans visibilité. Les habitants du hameau voisin sont les premiers usagers concernés.  

Trébeurden/Pleumeur-Bodou : la D21 entre Penvern et Ile-Grande 

        En divers points, une végétation mal maitrisée est une source d'accidents pour tous les usagers : les véhicules hauts, comme les cars par exemple, sont contraints d'effectuer des écarts de trajectoire pour éviter les branches. Lors de croisements de véhicules,  les piétons comme les cyclistes sont les premiers exposés aux risques provoqués par les écarts des uns et des autres. Les marcheurs sont nombreux sur cet axe et doivent même parfois en emprunter la chaussée pour contourner certains obstacles. Le Département est alerté et nous annonce prendre l'affaire en main, en commençant par identifier les propriétaires (privés/publics) des parcelles impliquées avant donner suite.


 

Aucun commentaire: