Les Droits du piéton et les problèmes d'accessibilité, de facilité de circulation et de sécurité qu'il rencontre dans le Trégor en zones urbaines ou rurales (région de Lannion Côtes d'Armor)

6 mai 2020

Une association dédiée aux piétons créée dans le Trégor


Si vous avez accédé à notre blog, c'est probablement que vous vous  sentez concernés par les conditions de circulation des piétons, qu'ils soient en situation de handicap ou non, accompagnés d'enfants ou non.
Dans cet article seront globalement exposés les objectifs et moyens actuellement retenus que s'est fixés l'association Trégor Espaces Piétons.

Présentation :
L'association a été créée (mars 2020) parce qu'il n'existe actuellement dans le Trégor
aucune association ayant pour objectifs et moyens ce qui est décrit plus loin.
Les "espaces piétons" en question sont tous les lieux, aménagés ou non, situés en agglomération, autorisés ou dédiés aux piétons.
Les sentiers et itinéraires de randonnée sont exclus de nos préoccupations, un bon nombre d'associations s'en chargent.

Principes de bases :
1.       Par "piéton" il faut entendre ce qui est précisé dans l'article 412-34 du code de la route. On préfèrera l'expression "en situation de handicap moteur ou sensoriel" au terme "invalide", afin que les personnes atteintes de déficience visuelle ou auditive soient clairement incluses dans la problématique.  
2.       La circulation piétonne est commune à tous, quelle que soit la distance parcourue entre son domicile ou son véhicule pour se rendre en un lieu choisi.
3.    Elle est donc le mode de déplacement le plus écologique qui soit, particulièrement en agglomération.
4.     Comme dans beaucoup de domaines, voire tous, les usagers sont les mieux placés pour pointer les difficultés rencontrées. Cela ne signifie pas pour autant qu'ils détiennent intrinsèquement les solutions.
5.     Les situations de mise en danger ont pour cause, dans l'immense majorité des cas, la négligence ou l'inconscience. L'intentionnel existe probablement, de façon exceptionnelle. Dans tous les cas, des réponses pesées et appropriées existent. 

Objectifs de l'association :
1.       Identifier, repérer des lieux de mise en danger des piétons quelle qu'en soient les raisons : obstacles divers, configuration, discontinuité…
2.    Présenter les situations aux responsables (particulier, commune, LTC…)
3.       Rendre lesdits lieux accessibles à tous et en sécurité.
4.      Tenter d'inciter chacun à avoir un regard altruiste sur la circulation piétonne qui permettra peu à peu de réduire les obstacles que sont les véhicules stationnés sur le trottoir, les aménagements inopportuns (terrasses, plantations) ou les aménagements a priori dédiés à la circulation des piétons mais inadaptés au point de créer un danger. Un piéton n'est pas seulement un adulte valide et isolé, ce sont aussi un adulte avec une voiture d'enfant ou en fauteuil qui risque de basculer à la descente (forcée) du trottoir, un adulte tenant un enfant par une main et un panier dans l'autre, une personne aveugle qui risque de perdre ses repères et se retrouver au milieu de la route, un enfant en âge de se déplacer seul…
5.      Contribuer à développer une dynamique globale visant à placer les "déplacements doux" au cœur des problématiques de circulation en agglomération, de sorte qu'ils (re)deviennent ordinaires, intégrés la "norme" et non qu'ils soient vécus comme une gêne à la circulation automobile. 
     
Moyens :
·        Faire connaître les objectifs de l'association auprès de tous par tous les moyens de communication.
·    Inciter ainsi chacun à signaler à l'association et/ou directement aux intéressés les situations posant problème.
·         Le rôle de l'association sera ensuite d'examiner comment, par quelles interventions et à quel niveau tel problème pourrait être résolu.
·        Toujours rechercher le dialogue avec les intéressés et à contribuer auprès des instances compétentes.
·       L'association ne recherche nullement à accumuler des adhérents : en revanche, elle recherche la multiplication des contributions des usagers pour tenter d'améliorer ces innombrables situations dangereuses voire illégales.
·         De même, elle n'a pas vocation (selon ses statuts actuels qui peuvent évoluer) à intenter quelque démarche que ce soit en justice. Dialogue et contribution doivent suffire pour une cause aussi universelle et déjà légalement très encadrée.
·      Par contribution on peut aussi entendre que l'association ou des citoyens intéressés (adhérents ou non), pourraient (devraient ?) être consultés par les instances décisionnaires lors de l'élaboration de projets de construction ou d'aménagements divers susceptibles de concerner la circulation des piétons.
·         Soucieuse d'écarter toute approche corporatiste purement "piétonne", l'association pourra naturellement être amenée à collaborer avec d'autres associations partageant les mêmes valeurs : dialogue, partage des informations et des compétences permettant d'agir pour la sécurisation des déplacements écologiques.

Si vous partagez ces valeurs et souhaitez  contribuer à la problématique de la sécurisation du mode de déplacement le plus élémentaire qui soit, ou simplement obtenir des renseignements, vous pouvez prendre contact via le formulaire en haut de la page, à gauche.




    



   

Aucun commentaire: